BABA GUIRASSY : Fondateur de ABENGTA

Contrôle d’identité, s’il vous plaît ?
Guirassy Baba, 31 ans. Je suis le Fondateur & Directeur de création de ABENGTA, le Gérant de AVA Studio et le Président de l’association Diakspora.

Revenons sur votre parcours. Quelle est la genèse de Abengta ? Et pourquoi ce nom ?
C’est après avoir passé 5 ans au sein du département Communication de la DG du groupe Lagardère que je décide de me consacrer entièrement au développement de la marque.
La signification de « Abengta » provient du Diakhanké (mon groupe ethnique). Ce terme est utilisé pour qualifier la justesse et dire d’une tenue qu’elle est belle et bien portée.
J’ai fondé la marque en m’inspirant de ma mère qui était commerçante dans le domaine du textile africain (Bazin artisanal malien, tenues en wax…). Elle m’a permis de découvrir, dès mon plus jeune âge, l’excellence de l’artisanat africain.
J’ai commencé par l’aider dans la gestion quotidienne de sa petite entreprise et, au fil des années, quelques questions revenaient sans cesse : “Comment rester connecté à ses racines africaines, tout en restant ouvert sur le monde ?”
Ces questionnements ont nourri mon souhait de créer des vêtements, qui fusionnent l’esthétique africaine avec le raffinement européen… Et s’il il y a bien une chose que j’ai constaté : une élégance authentique et audacieuse permet de transcender les frontières et les cultures.

IMG_7574

Comment décririez-vous l’ADN de la marque et quelle est votre cible ?
Nous nous positionnons comme une marque haut de gamme d’inspiration africaine, qui perpétue l’héritage africain tout en innovant et en s’adaptant au monde de la mode.

Comment vous démarquez-vous de l’offre existante en matière de tenue africaine Premium ?
Tout débute avec le design, on est constamment dans la recherche de la justesse et de l’originalité lorsque l’on imagine un vêtement chez ABENGTA et ceci dans les moindres détails : la coupe, les détails, les combinaisons de couleurs, etc. Pour produire ce résultat, nous nous sommes entourés de la crème de la crème de l’artisanat africain. Nous nous attachons également à sélectionner des matériaux de qualité pour chacune de nos pièces. Enfin, nous avons également bâti à travers le temps une forte image de marque sur notre marché grâce à des ambassadeurs de renom, on n’achète pas seulement un vêtement chez ABENGTA… mais on adopte une attitude, une affirmation de soi.

DSC05019 (Copie en conflit de DESKTOP-8FPR8T7 2021-07-01)

Vous avez habillé de nombreuses personnalités, parlez-nous de ces quelques moments marquants…
Je pense notamment à la release party de l’album Bansky de H-Magnum où j’ai pu habiller les plus grandes stars de la musique en France avec une collection exclusive de costumes africains qui font aujourd’hui partie de nos pièces emblématiques (Gims, Dadju, Franglish, Abou Debeing, etc.).
Mais si je dois retenir un moment en particulier, je dirais celui où j’ai confectionné le costume de mariage de Franglish ainsi que celui de ses garçons d’honneur. Son entourage m’a donné carte blanche et il a pu porter en exclusivité la gamme AFROPRISMA qui est un costume avant-gardiste fusionnant le boubou africain et le tailleur haut-de-gamme français.

IMG_7037

Comment se passe le processus de confection au moment de passer commande chez vous ?
Nous accueillons nos clients dans notre studio de création en région parisienne pour essayer les pièces en prêt-à-porter ou en consultation afin de créer des pièces sur-mesure aussi bien pour les mariages africains que pour les grandes occasions (galas, défilés et autres évènements mondains).

Quels sont vos objectifs de développement à court et moyen termes ?
À court terme, notre objectif est de poursuivre notre croissance accélérée sur notre marché et de nouer des partenariats stratégiques pour devenir un acteur de premier plan en France et en Europe.
À moyen terme, nous préparons le terrain avec le développement de nouveaux produits. Nous misons notamment sur notre gamme AFROPRISMA pour devenir l’étendard du luxe africain en France et à l’international.

Originaire de Guinée, que cela représente-t-il pour vous ?
Avant d’être Guinéen, je me considère comme Africain et je suis particulièrement fier de partager mon africanité à
travers la mode.

Si je vous dis le mot « Roots », vous me répondez ?
La grande de Mosquée de Djenné. Cet édifice transmet une aura puissante et j’y attache également une valeur sentimentale puisque mes ancêtres y ont étudié.
Ce lieu revêt une énorme source d’inspiration pour moi, et reflète mes racines africaines dans le logo de la marque.