252 Vues |  Like

GERTY ARCHIMÈDE : Première femme avocate et et députée de la Guadeloupe

En 1939, Gerty Archimède fut la première femme inscrite au barreau de la Guadeloupe. Née le 26 avril 1909 en Guadeloupe, aînée d’une famille de 5 enfants, elle bénéficie d’une éducation exceptionnelle grâce à l’acharnement de son père Justin Archimède, maire de sa commune natale durant 6 années, dans un contexte social où la majorité de la population travaille dans les champs de canne à sucre.

Après l’obtention de son baccalauréat, elle travaille à la Banque de Guadeloupe pour financer ses études qu’elle entreprend en Martinique et termine à Paris, à la Sorbonne. Son immense talent oratoire, sa passion pour la littérature et la philosophie, l’aideront à s’imposer dans un monde judiciaire jusqu’alors exclusivement masculin puisqu’elle sera Bâtonnier de l’Ordre de la Guadeloupe de 1967 à 1970. 
En 1946, elle fut élue première femme députée à l’Assemblée nationale, membre de la Commission de la justice et de la législation, membre de la Commission des territoires d’outre-mer.

Une militante féministe et communiste

Elle crée en Guadeloupe une fédération de l’Union des Femmes françaises qui prendra par la suite le nom d’ Union des Femmes guadeloupéennes, pour l’obtention de l’application de la Sécurité sociale et du droit à la retraite aux femmes en Guadeloupe.

En 1947, Gerty Archimède présente le rapport de la Commission de la justice et de la législation sur le projet de loi permettant aux femmes d’avoir accès à diverses professions juridiques, pour l’égalité des salaires des départements d’outre-mer sur ceux de la région parisienne. Gerty Archimède est la pionnière de l’émancipation de la femme guadeloupéenne, qui a montré la voie pour le combat des conditions des femmes; l’émancipation des femmes passant nécessairement par une meilleure représentation de celles-ci dans la vie quotidienne.

En 1948, elle adhère au Parti Communiste français qui la désigne comme représentante. Elle parcourt le monde pour lutter contre le colonia-
lisme, fait des propositions de loi pour l’amnistie des délits politiques dans les départements d’outre-mer. 

En 1952, elle se spécialise dans la défense des petits clients et des travailleurs humiliés tout en étant parallèlement adjointe au maire puis maire de la ville de Basse-Terre jusqu’en 1956.

En mai 1980, elle préside le 7ème Congrès du Parti communiste, qui sera sa dernière apparition publique puisqu’elle décède brusquement 3 mois plus tard.

gerty

Différents hommages

Sa maison natale à Morne-à-l’Eau a été labellisée “ Maison des Illustres “ par le ministère de la culture et abrite un musée retraçant sa carrière et ses combats ; un bronze lui est consacré sur le boulevard maritime de Basse-Terre, ainsi qu’une rue dans le XIIe arrondissement de Paris. Héroïne de l’Histoire mais aussi de la pièce de théâtre écrite par son neveu Alain Fox Pas de prison pour le vent, mettant en scène sa rencontre en 1970 avec Angela Davis (voix forte des Black Panthers), Gerty Archimède fut, en effet, l’organisatrice du comité de soutien à la jeune activiste américaine condamnée à mort par le gouvernement californien ! Une femme d’exception.

Édition ROOTS n°18
Par Katharina Cambré